ASSOCIATION des
COMBATTANTS de
l'UNION
FRANÇAISE
Anciens du C.E.F.E.O., d'Indochine, de Corée, de Madagascar, d'A.F.N., des T.O.E. et OPEX
Association affiliée à la Fédération Nationale André Maginot (Groupement 50)

La CIA et la Guerre d’Indochine

Auteur : Franck MIRMONT

Résumé :

Compte-rendu de lecture 5/08/2017
G.FROGER à Paul LAURENT

Il ne s’agit pas à proprement parler d’un livre écrit par un seul auteur, mais d’une suite de compte-rendu.

Présentation
La couverture est identique au livre « Les chemins de Dien Bien Phu »
Le style est lapidaire (Compte-rendu), les phrases sont courtes sans fioritures,
Difficultés de lecture relatant une masse de détails sans intérêt (ceci s’explique par le rythme quasi journalier des Brq), répétitions fréquentes de situations,
La qualité rédactionnelle est assez pauvre (pas de sentiments émis, pas d’images variées,…)
Contenu
Orientation pro-américaine (notamment sur le matériel et l’aide technique fournie),
Fourniture de nombreuses cartes permettant de comprendre l’évolution du conflit,
Mais la bataille de DBP est présentée :
• en fonction du matériel fourni par les américains,
• la possession du terrain à un instant donné,
• le volume de logistique utilisé (matériel, munitions),
• pas de synthèse de la bataille.
Synthèse

• Bonne synthèse des trois périodes de guerre,
• Intérêt historique incontestable,
• Aucune information sur le vécu des participants,
• Mise ne lumière de la série d’hésitations des responsables politiques français, (Changements fréquents des Présidents du Conseil),
• Pâle figure des responsables militaires français et notamment des officiers généraux. Cette remarque rejoint la légende populaire, « toujours en retard d’une guerre » (procédure d’Etat-Major 1954) et le peu d’intérêt apporté aux combattants (position du Gal Navarre le 25 Avril 54).
Résumé
Difficile à comparer avec des livres d’auteurs.



Retour